Arty-Show:

un lèche-vitrine insolite en ville de La Chaux-de-Fonds du 6 décembre 2017 au 6 janvier 2018

Le concept d’Arty Show est basé sur l’échange. Les commerçants mettent à disposition gratuitement leurs vitrines en contre-partie d’une mise en scène offerte par les artistes.

Cette initiative rassemble l’intérêt personnel de chacun pour créer une synergie.

Le parcours-vitrines s’étend de la Place de la Gare à la Place de la Carmagnole afin de relier ces deux zones d’activité commerciale.

De la Saint-Nicolas à l’Epiphanie, la ville de La Chaux-de-Fonds revêt ses plus beaux atours durant les fêtes. Elle met en lumière son potentiel artistique tout en remettant au goût du jour, en cette période cruciale, la pratique sociale du lèche-vitrine le long de l’Avenue Léopold-Robert.

Cette collaboration artistico-commerciale interroge sur l’intérêt pour une entreprise de faire appel au monde de l’art, de la place des artistes dans ces échanges, et au rôle joué par chacun dans la diffusion de l’art.

Le lèche-vitrine, encouragée par la généralisation et l’alignement de la vitrine-façade dans les rues commerçantes offre une opportunité de grande visibilité. Il permet à l’art de se nicher dans la rue proche de notre quotidien. Ainsi Arty Show s’adresse tant au passant furtif qu’au visiteur attentionné impliqué dans le milieu artistique.

 

Andy Wahrol disait:

« Tous les grands magasins deviendront des musées et tous les musées deviendront des grands magasins »

 

//PLAN PDF//

 

[1]:Hervé Stadelmann // Sunrise Center

Avenue Léopold-Robert 32

Cette année Arty Show a changé d’opérateur. La manifestation débute chez Sunrise. Une armée de robots immobiles se tient prête à révolutionner les télécommunications. Ne vous étonnez pas s’il y a quelques dérangements sur les lignes !

 

[2]:Jennifer Mermod // Banque Cler

Avenue Lépold-Robert 30

La banque Cler, récemment baptisée ainsi, vous invite à un voyage aux confins de l’Ethiopie, chez les peuples de l’Omo. Là-bas, leurs corps sont des toiles et leurs doigts, des pinceaux. Ici, le pinceau de Jennifer Mermod abolit la distance.

 

[3]:Dimitri Wenker // Kiosque Espacité

Espacité 6

Gagner le million au loto? Un billet d’entrée pour le plaisir des yeux: paysages magiques, plages idylliques, décors paradisiaques…, un miracle entre rêve et cauchemar, où d’autres réalités nous poursuivent.

 

[4]:Plonk & Replonk  // L’Atelier Gourmand

Place du Marché 10

Sous l’œil tenté des nains farceurs, en collaboration étroite avec les directeurs du calendrier culinaire, les chefs pâtissiers vous proposent l’une de leurs dernières recettes: La bûche avec fève en béton pour le plus grand plaisir des dentistes de la région.

 

[5]:Cedric Magnin // Le Vostok

Rue de la Serre 2

Des œuvres chimériques issues de la psyché dessinées avec la précision d’un horloger-anatomiste-chirurgien défilent dans la vitrine. Cette projection en collaboration avec Alexandre Baillod invite à poursuivre la visite au chaud.

 

[6]:Svenja Mäschli // Restaurant La Fenice

Place du Marché 6

Le monde aquatique de Svenja Mäschli vous plonge dans une effervescence de feu d’artifice. Un jeu de transparences de couleurs flambloyantes vous immerge dans un bain de remous, allant du calme à la tempête.

 

[7]:Annick Maradan // L’Astragale

Rue Neuve 8

Des personnages habités, nés de matériaux de récupérations semblent ici poser pour une photo de famille. Vont-ils, le soir venu retourner dans leurs livres, partir vivre dans une clairière, ou dévaliser une brocante pour accessoiriser leur tenue ?

 

[8]:Galerie Caractère // materiotek-mercerie

Place de la Carmagnole

En provenance de leur galerie de Neuchâtel dédiée aux bijoux contemporains, Gema Barrera et Pascal Cretin ont sélectionné pour nous des pièces dont le dénominateur commun est le textile. Autour de ce matériau se réunissent des créateurs qui tissent et décousent le bijou.

 

[9]:E.Aeberhard & G.Farine // Toulefer Quincaillerie

Rue Fritz-Courvoisier 1

De Louisiane Lingerie à la quincaillerieToulefer, un nouveau défi qui ouvre lui aussi un nouveau chapitre peu connu de l’histoire du Père Noel: Lorsqu’il ne livre pas ses cadeaux, ce cher Père-Noël est un homme comme tous les autres, un homme à TOULEFER.

 

[10]:Avant-Première // Michel Russo

Rue du Grenier 8

Il y a l’art et la maitrise. Le cheveu est la matière de coiffe monumentale, un véritable édifice pour laisser libre expression à un monde féerique et fantastique. Ainsi trône au-dessus de votre tête un royaume à faire rougir Madame de Pompadour.

 

[11]:Dani(el)culebras // Benetton

Avenue Léopold-Robert 23

On sait qu’il y aura deux demi-bobines, trois mannequins, éventuellement les cubes lumineux et au sol de la neige statique, et quelque part des dessins peut-être deux grands formats, peut-être des petits en arrière plan ou une carte blanche ?

 

[12]:Alain Margot // Tchouky

Avenue Léopold-Robert 31

Alain Margot expose chez son fournisseur officiel. Sa fascination fidèle pour le beau sexe, nous offre en exclusivité, pour le plaisir des yeux, son dernier shooting en provenance de l’Est. La femme, comme il les aime.

 

[13]:Marie Molin // Bernina

Avenue Léopold-Robert 31

Le jeu des points à relier intègre une nouvelle dimension : le crayon se substitue au fil. Comme pour Ariane, le fil suit un parcours pensé et organisé, il s’enroule patiemment autour des clous, laissant apparaitre progressivement une image, un clin d’œil à un mythe revisité.

 

[14]:Vaudoise Assurances // Pierre Pfiffner

Avenue Léopold-Robert 53a

Pour prendre de l’envol pour l’année prochaine, nous voici à une hauteur comprises entre trois cents et deux milles mètres du sol. Avec ces rêveries aériennes, Pierre Pfiffner partage avec nous ses deux passions la photographie et l’ULM.

 

[15]:Annick Cheyrou // Emmaüs Magasin

Rue Daniel Jean Richard 39

De la côte de Nîmes, aux côtes californiennes, jusqu’à la côte du Jura, le jean Denim raconte son parcours de vie, son voyage, ses anécdotes. Un hommage à l’histoire du jean dans un jeu de détournement textile pour une deuxième vie pour les tissus.

 

[16]:Véronique Paroz // Maroquinerie Bidermann

Avenue Léopold-Robert 59

Comme extrait d’un cabinet de curiosités, ces bijoux inspirés du monde animal et végétal lévitent dans leurs cadres dorés. Suspendre pour surprendre laisse sortir de leur carapace des formes qui s’enroulent et se déroulent.

 

[17]:Christine Supersaxo // Dick Optique

Avenue Léopold-Robert 64

L’un fabrique des équipements d’optique, l’autre crée des sculptures en verre. Dans ces constructions transparentes, la superposition des coupes de verre perturbe la notion d’équilibre. Le verre capte et diffuse la lumière pour laisser exister les volumes.